You are currently viewing Covid-19, vaccin et acide hyaluronique: quelles précautions ?

Covid-19, vaccin et acide hyaluronique: quelles précautions ?

Le Covid-19 et son vaccin font désormais partie intégrante de notre vie. Entre contamination et vaccination, notre système immunitaire est souvent sollicité. Quel est alors leur impact sur les traitement de médecine esthétique ? Quel délai entre injection d’acide hyaluronique et vaccination ?

Qu’est ce que l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique, association d’un acide uronique et d’un aminoglycane, est une molécule totalement naturelle, présente dans le corps. Sans spécificité d’espèce ni de tissu, dotée de propriétés viscoélastiques et hydrophiliques exceptionnelles, ce polysaccharide est devenu la référence des produits de comblement. Ces différentes propriétés lui permettent d’avoir un effet réhydratant et volumateur.

Selon le type d’acide, la zone traitée et le patient, le produit se résorbe naturellement au bout de 6 à 18 mois.

Les zones habituellement traitées sont:

  • le nez (rhinoplastie médicale)
  • les lèvres (russian lips)
  • les cernes
  • l’ovale du visage (jawline)
  • les pommettes
  • les sillons naso-géniens
  • les plis d’amertume

Quelles sont les contre-indications et précautions habituelles ?

L’injection d’acide hyaluronique ne présente que très peu de contre indications, dont certaines sont du bon sens comme une allergie au produit, un principe de précaution comme chez les patientes enceintes ou allaitantes et enfin certaines plus spécifiques chez les patients présentant par exemple une maladie auto-immune (maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoide, spondylarthrite ankylosante, lupus…).

En effet, chez ces derniers, il existe une hyperactivité du système immunitaire avec synthèse importante d’anticorps. Il a été démontré que l’injection d’acide hyaluronique chez ces patients augmente le risque de présenter une hyperinflammation locale avec un œdème plus ou moins persistant et l’apparition de granulomes (qui sont des petites boules dures sous la peau). Lorsque la maladie est bien contrôlée et peu active, on peut cependant avoir recours aux injections, en sachant que le risque reste légèrement plus important que la moyenne.

Et pour le Covid-19 et son vaccin ?

L’infection par le virus du Covid-19 ou la vaccination stimule le système immunitaire qui va développer des anticorps contre le virus pour se protéger. C’est pour cela qu’après le vaccin, il est possible d’avoir de la fièvre, mal au bras ou être fatigué.

Durant cette période, il existe donc une hyperactivité de l’immunité qui peut engendrer des réactions inflammatoires plus ou moins retardées lors de l’injection d’acide hyaluronique comme certaines publications scientifiques ont pu le démontrer. On se retrouve alors un peu dans la même situation que chez les patients ayant une maladie auto-immune. Il existe un risque plus important de réactions locales à type d’oedème, de rougeur voire de granulomes. En effet, les anticorps vont se diriger contre les molécules d’acide hyaluronique et créer cette inflammation locale et ces boules dures sous la peau.

En conclusion, quel délai entre infection par le Covid-19, vaccination et injection d’acide hyaluronique ?

D’après la communauté scientifique, il est recommandé d’attendre minimum 15 jours voire 3 semaines après l’injection du vaccin ou une contamination au Covid-19 avant d’envisager un traitement par acide hyaluronique.

De la même façon, si vous devez vous faire vacciner après avoir réalisé une injection d’acide hyaluronique, le délai de 2-3 semaines est à respecter pour limiter le risque de complications.

Laisser un commentaire