Rhinoplastie de préservation à Paris

Rhinoplastie de préservation à Paris

La rhinoplastie de préservation est une nouvelle technique de rhinoplastie qui consiste à respecter et préserver au maximum les structures du nez.

Qu’est-ce que la rhinoplastie de préservation ?

La rhinoplastie de préservation ou rhinoplastie préservative est une technique de chirurgie esthétique du nez qui va respecter et conserver certaines structures pour avoir des suites plus simples et moins de complications et de déformations à distance. La peau, le dorsum nasal, les ligaments et les cartilages de la pointe vont moins être traumatisés. Il y aura donc moins d’œdème post-opératoire, moins de risque d’avoir des irrégularités et l’obtention d’un résultat plus naturel.

La rhinoplastie de préservation ou « preservation rhinoplasty », permet de conserver certaines lignes esthétiques du nez et d’éviter les imperfections liées à la technique habituelle de rhinoplastie. La rhinoplastie de préservation est un terme qui regroupe plusieurs types de rhinoplasties. Dans tous les cas, les structures osseuses et cartilagineuses sont le plus respectées possibles. C’est-à-dire que la dissection se fait au plus près de ces cartilages en conservant leur enveloppe protectrice, le périchondre. Moins d’œdème et un meilleur travail de ces structures en résulte. Pour l’os, le périoste est également respecté, permettant de limiter la aussi l’œdème et les irrégularités. Les ligaments, et notamment le ligament de Pitanguy, sont généralement conservés. Dans certains cas, lorsqu’il est nécessaire de le couper, on le reconstruit à la fin de l’intervention pour préserver l’harmonie du nez.

Qui peut avoir une rhinoplastie de préservation ?

La rhinoplastie s’adresse aux patients désireux de modifier certains défauts sur leur nez comme une bosse, une pointe tombante ou trop grosse, un nez dévié ou un nez trop large. La rhinoplastie de préservation, comme son nom l’indique va préserver certaines structures comme:

  • le dos du nez (dorsum)
  • la peau et les tissus sous cutanés
  • les ligaments
  • les cartilages de la pointe du nez

On va ainsi avoir moins d’œdème post-opératoire, moins de risque d’imperfections liés à une section de la bosse et un résultat plus naturel sans modifier les lignes esthétiques naturelles du nez.

Il n’y a pas d’âge pour faire une rhinoplastie mais la qualité de la peau doit être prise en compte. En effet, avec l’âge, la peau perd de son élasticité et son redrapage sur les nouvelles structures du nez se fera moins naturellement. Ainsi, lors d’une rhinoplastie classique, quelques irrégularités peuvent être plus palpables voire visibles. Chez ces patients plus agés, la rhinoplastie de préservation, et notamment du dorsum, permet de supprimer ce risque et d’optimiser le résultat.

Comment se déroule la rhinoplastie de conservation ?

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Une infiltration des tissus avant l’intervention est effectuée, permettant de limiter le saignement per-opératoire avec un travail plus précis et moins d’œdème post-opératoire. Les incisions étant effectuées dans les narines, il n’y a pas de cicatrice visible. La dissection se fait dans le plan sous périchondral et sous périosté, respectant ainsi également les SMAS et les ligaments.

En fonction de la technique, la bosse ostéocartilagineuse va être sectionnée ou bien enfoncée (technique du “push down“). Le nez va être réduit dans sa largeur. La pointe va être généralement affinée et remontée en fonction de la demande du patient. La cloison, si elle est déviée, va être réaxée. A la fin, le méchage des narines n’est pas systématique s’il n’y a pas eu de geste sur la cloison. Une attelle thermoformée est placée sur le nez pendant 7 à 10 jours pour maintenir les os en place.

L’intervention est peu douloureuse et est généralement effectuée en ambulatoire.

Quelles différences avec la rhinoplastie ultrasonique ?

La rhinoplastie ultrasonique utilise un instrument piezo-électrique qui permet de travailler les structures osseuses (la bosse) avec plus de précision.

Elle peut être associée à, une rhinoplastie de préservation mais généralement, elle nécessite une voie ouverte c’est-à-dire que l’ensemble de la peau du nez est soulevé pour travailler le nez dans son ensemble. Les ligaments sont donc sectionnés et toutes les structures traversées nécessitent d’être reconstruites. Il faut alors utiliser plusieurs greffes de cartilage ce qui rajoute de la durée opératoire et de l’œdème.

Chaque technique, lorsqu’elle est bien effectuée, donne de très bons résultats et le plus important est de choisir un chirurgien qui maîtrise sa propre technique.

Quelles sont les suites d’une rhinoplastie préservative ?

L’intervention se déroule en ambulatoire. Les suites sont simples, marquées par des ecchymoses autour des yeux pendant les premiers jours., L’intervention est peu douloureuse et il n’y a généralement pas de mèche dans le nez. Une attelle thermoformée est placée pendant 7 à 10 jours sur le nez pour maintenir les structures en place. La respiration peut-être un peu difficile les premiers jours du fait de l’œdème de la muqueuse et de la formation de croûtes dans le nez.

Les consignes à respecter en post opératoire sont :

  • Ne pas se moucher
  • Laver le nez au sérum physiologique
  • Pas de sport 1 mois
  • Dormir la tête légèrement surélevée pour aider l’œdème à disparaitre
  • Mettre des compresses froides sur les yeux et le nez pour que les ecchymoses et l’œdème disparaissent plus vitre

Vous aurez dès l’ablation de l’attelle un aperçu du résultat mais il faut compter plusieurs mois et généralement 1 an pour obtenir le résultat définitif. C’est sur la pointe du nez que le résultat met le plus de temps à être complet.

Qu’est-ce que la technique du Push Down ?

Le push-down est une des techniques principales de rhinoplastie préservative. Elle consiste à préserver le dorsum du nez et notamment la jonction entre l’os et le cartilage qui est la zone la plus difficile à reconstruire (K-area) entraînant souvent des imperfections.

Contrairement aux technique classiques de rhinoplastie, ou l’on «coupe la bosse », dans le push-down, on va abaisser l’ensemble du nez, pour réduire la bosse tout en conservant l’anatomie initiale du dos du nez. Pour cela, des ostéotomies sont effectuées (sur les côtés et le haut du nez) et une baguette de cartilage septal (la cloison) est retirée. Le nez est ensuite légèrement enfoncé pour réduire la bosse de façon douce et harmonieuse. Le Push down convient à la majorité des nez avec une bosse. Pour les bosses plus importantes, la technique du Let-down est nécessaire. qui correspond à un push down associé à une ablation d’une baguette osseuse en latéral pour mieux diminuer le nez sans réduire les voies respiratoires.

Attention, cependant, la technique du push-down ne modifie que très peu le nez de face. Ainsi, si votre dorsum présente des anomalies ou des irrégularités, ou que le nez est trop large, cette technique seule ne suffira pas.

Quels sont les avantages de la rhinoplastie de conservation ?

La rhinoplastie conservative, comme son nom l’indique, va conserver et préserver différentes structures sur le nez. L’objectif est de limiter les traumatismes sur les tissus, les irrégularités osseuses les saignements, l’œdème post-opératoire, la durée opératoire, etc…

Le résultat est donc visible plus tôt, avec moins d’ecchymoses, moins de gonflement, moins de cicatrice, et surtout un moindre risque d’imperfection.

Quel est le prix d’une rhinoplastie de préservation à Paris?

Le prix d’une rhinoplastie préservative varie de 5000 à 7000 euros selon le travail à effectuer.

Dans ce prix, il faut compter les honoraires du chirurgien, de l’anesthésiste, les frais de bloc opératoire et le séjour en ambulatoire à la clinique. Selon le chirurgien ou la clinique, le tarif peut donc varier.

Un examen clinique est indispensable par le chirurgien. Un devis détaillé sera alors établi à l’issue de la consultation.

En conclusion

La rhinoplastie de préservation est une technique moderne permettant de limiter les traumatismes des tissus et des structures du nez, limitant ainsi l’œdème, et les risques d’imperfections et de déformation à distance. Elle doit être effectuée par un chirurgien expérimenté. 

Laisser un commentaire