You are currently viewing Choisir la taille de sa prothèse: la simulation 3D Crisalix

Choisir la taille de sa prothèse: la simulation 3D Crisalix

L’augmentation mammaire par prothèse est une des interventions les plus fréquemment effectuées. Elle permet une augmentation de volume «  à la demande ».  Cependant, le chirurgien a un rôle important et doit guider la patiente pour l’aider à trouver la taille de prothèse idéale adaptée à sa morphologie.

La simulation 3D Crisalix permet d’accompagner la patiente dans le choix du volume de sa nouvelle poitrine.

Les différentes prothèses mammaires

Il existe plusieurs types implants mammaires, qui diffèrent par la forme, le volume, le contenu, l’enveloppe et la consistance.

  • La forme : ronde ou anatomique

La prothèse ronde permet d’avoir une augmentation plus importante dans le décolleté, tandis que la forme anatomique offre un résultat plus naturel du sein mais avec le risque de déformation en cas de rotation.

  • Le volume et la projection : peu projeté jusqu’à extra projeté

En fonction de la morphologie de la patiente et de la largeur du sein, il est possible de choisir le volume désiré en jouant sur la base et la projection de l’implant.

  • Le contenu : silicone ou sérum physiologique

Le silicone reste le choix le plus naturel au toucher se rapprochant le plus d’un sein normal à la palpation. Le sérum physiologique quant à lui a l’avantage de se résorber totalement en cas de rupture de l’implant et permet d’avoir une cicatrice parfois plus discrète.

  • L’enveloppe : lisse, micro-texturée ou texturée

La surface de la prothèse est constituée d’un élastomère de silicone. Cette membrane peut être lisse ou plus ou moins texturée. La majorité des implants utilisés sont désormais micro-texturés permettant d’avoir un résultat optimal à long terme.

  • La consistance : souple, ferme ou cohésive

La consistance de l’implant va avoir une importance capitale, tant sur l’aspect au toucher que sur l’évolution dans le temps. Les gels cohésifs sont désormais les plus utilisés, permettant d’avoir un sein naturel au toucher et qui reste stable dans le temps.

Comment choisir la taille de sa prothèse ?

La taille de la prothèse est un choix important qui appartient bien sûr à la patiente. Mais le chirurgien a un rôle important, celui d’accompagner et de conseiller la patiente dans ce choix pour obtenir un résultat harmonieux et cohérent avec le souhait de la patiente. En effet, on voit trop souvent des patientes venir en consultation en disant qu’elle souhaite tel volume car sa copine a une prothèse de cette taille et que c’est superbe. Mais attention, car chaque poitrine est différente donc, une prothèse identique chez une patiente et chez une autre n’aura pas le même effet.

Il existe 2 éléments qui vont permettre de choisir la taille de la prothèse : la largeur de l’implant et la projection.

  • La largeur de la prothèse :

Lors de la consultation, le chirurgien va mesurer la « base mammaire ». Elle correspond à la largeur du sein. Cette distance va être plus ou moins importante en fonction du thorax des patientes. Pour obtenir un résultat naturel, il faut respecter cette base mammaire, et ne pas choisir d’implant trop large. Cette première mesure permet déjà d’orienter le choix de la taille de prothèse. Elle dépend de la physiologie de la patiente.

  • La projection ou le profil de la prothèse :

C’est sur cet élément que la patiente va pouvoir choisir l’importance de son augmentation mammaire et le choix de son bonnet. En effet, pour une largeur de prothèse donnée, il existe plusieurs types de projection, généralement 4 :

    • faible projection
    • projection modérée
    • forte projection
    • très forte projection

La patiente va ainsi pouvoir jouer sur le volume de l’implant (définit en centimètre cube ou cc) en choisissant le type de projection qu’elle souhaite. Un résultat sera plus naturel avec une projection faible, tandis que la très forte projection entrainera une augmentation plus importante du bonnet.

Par exemple, pour une base mammaire à 12 cm, la patiente pourra choisir entre différents volumes :

    • faible projection : 275 cc
    • projection modérée : 340 cc
    • forte projection : 400 cc
    • très forte projection : 510 cc

Et donc, dans l’autre sens, 300 cc peut correspondre à une projection différente selon la largeur de la prothèse :

    • faible projection : largeur 12,5 cm
    • projection modérée : largeur 11,5 cm
    • forte projection : largeur 10,75 cm
    • très forte projection : largeur 10,25 cm

Chez une patiente très fine, 300 cc correspondra donc à une importante augmentation de volume et de bonnet, tandis que chez une patiente carrée, le résultat sera plus subtil et plus naturel.

La simulation 3D : des seins sur mesure grâce à Crisalix

Mais à quoi correspondent ces chiffres ? A quoi correspondent 275 cc ? ou 400 cc ? Difficile de se projeter et de savoir quel bonnet on aura après l’intervention.

Certains chirurgiens vous proposent de glisser des prothèses sous votre t-shirt pour vous donner un aperçu, mais le résultat est souvent décevant et peu fiable. Dans, le but de répondre à la demande de l‘ensemble de ses patientes, le docteur SILHOL s’est équipé d’une technologie de pointe qui consiste à réaliser des simulations 3D pour vous aider à comprendre les futurs changements et exprimer vos attentes pendant la consultation. Ce logiciel permet de modéliser en 3D votre poitrine ou votre visage pour qu’ensuite on puisse vous proposer différents résultats de simulations en prenant en compte les caractéristiques essentielles de votre anatomie.

Cette technologie représente une aide importante dans le choix final de l’intervention, et vous aidera à vous projeter et réaliser quelles vont être les modifications apportées à votre corps.

crisalix

Comment se déroule la consultation 3D ?

Une modélisation sera effectuée à partir de 3 photos prises en consultation pour reproduire votre poitrine en 3D sur ordinateur. Vous serez alors en mesure de visualiser le modèle 3D et, en compagnie du chirurgien, de comprendre les caractéristiques physiques de votre anatomie et de commencer la discussion pour exprimer vos attentes. Le chirurgien pourra alors vous montrer les différentes simulations qui s’adaptent le mieux à votre corps en fonction de vos souhaits. Dès lors que la simulation de votre future intervention sera validée et sauvegardée par le chirurgien, il vous sera possible de visualiser directement depuis chez vous votre simulation 3D et ainsi le partager avec votre entourage.

A prendre en compte toutefois, Crisalix sert à la visualisation à titre informatif et ne cautionne ni ne garantit aucun résultat.

En conclusion

Vous voyez, plusieurs composantes sont à prendre en compte avant de choisir la taille des prothèses mammaires et le volume de sa future poitrine. Les consultations avec le chirurgien sont primordiales pour pouvoir avoir toutes les informations et choisir la taille la plus adaptée à votre désir initial. Le chirurgien est là pour vous accompagner dans ce choix, souvent un peu anxiogène pour les patientes.

La simulation 3D Crisalix est un outil supplémentaire, qui permet d’avoir dès la première consultation, une bonne idée de ce que peut donner votre future poitrine, de face, profil, ¾, de haut, en mouvement, etc..

Laisser un commentaire